was successfully added to your cart.

On le sait et on le répète, les recruteurs font de plus en plus de vérifications sur l’identité numérique des candidats. Ils n’ont pas à forcer leur talent, généralement il suffit d’une recherche Google pour trouver les profils Facebook, comptes Twitter et Instagram ou autres présences en lignes du candidat. Et parfois on y découvre des contenus qui n’ont pas vocation à être public : photos de soirées, photos personnelles, opinions politiques, contenu privé… Le cabinet d’audit Mazars souhaite sensibiliser les candidats à leur e-réputation avec un outil très bien fait : Nothing to hide.

Pour l’utiliser, il suffit d’accorder l’accès au service à ses différents comptes en ligne (cette étape est très simple, et très peu fastidieuse) puis de le laisser scanner nos dernières activités. L’outil se charge ensuite de poser 20 questions sur nos dernières actions sur les différents réseaux et nos paramètres de confidentialité. Très intéressant pour savoir, notamment sur Facebook, si on est bien conscient que tel ou tel contenu est partagé publiquement.

Pour Twitter et Instagram, l »analyse est un peu moins pertinente. Twitter est généralement utilisé pour diffuser de l’information, et les photos Instagram sont publiques par essence. Pour LinkedIn, c’est un bon rappel qu’il ne suffit pas d’avoir un profil, mais qu’il fait aussi prendre le temps de le remplir avec soin.  Une fois que vous aurez répondu aux 20 questions, les résultats sont compilés dans un dashboard, et vous aurez un score de gestion de votre e-réputation.

Le service est vraiment bien réalisé, et agréable à utiliser. Il permet de faire un point rapide sur son e-réputation, et de voir si on et à jour sur ses paramètres de confidentialité. Mazars montre en tout cas encore une fois une capacité à faire une communication RH innovante après des opérations comme Looking for talents, ou Les Mazariens.